qu'est-ce que la beauté?

Publié le par walter

clmg079w.gif

De tous temps, l'envie de prendre soin de sa peau et de paraître plus belle ou plus beau a existé. Elle s'est manifesté de façon différente au fil des époques, influencée par les courants religieux et culturels, mais est néanmoins toujours restée présente. Les premiers cosmétiques, utilisés de façon empirique dès l'Antiquité, ont par la suite vu leur intérêt confirmé par les progrès de la science, et les substances toxiques ont été remplacées par des produits plus sûrs, diffusés par l'industrie cosmétique. Une industrie ingénieuse qui, associée aux médias, s'est développée de façon impressionnante et propose depuis plus de 50 ans des produits de soins et de maquillage de plus en plus performants et agréables à utiliser à toutes celles et ceux qui s'intéressent de près à leur beauté.

Dans l'Antiquité, femmes et hommes connaissaient déjà les cosmétiques et en faisaient grand usage, notamment en Egypte. Le mot "cosmétique" proviendrait d'ailleurs du nom grec "kemet", qui désignait la terre noire des bords du Nil.
En Egypte, ce recours aux cosmétiques était avant tout une nécessité pour protéger la peau et les yeux de l'air chaud et sec et des vents de sable. Les huiles végétales parfumées servaient à hydrater et assouplir la peau, tandis que toute une gamme de produits pour les yeux, considérés par les Egyptiens comme des collyres, protégeaient ceux-ci des irritations et des infections, tout en les maquillant dans des coloris verts , noirs ou bleus, obtenus avec des pigments tirés de minerais (fer, chrome et plomb), mélangés à des corps gras.
Au nord de la Méditerranée, les Romains et les Grecs des deux sexes aimaient les bains parfumés et les huiles aromatiques, et portaient une grande attention aux soins de leurs mains et de leurs ongles. Les Romaines utilisaient déjà l'amidon et la céruse pour se poudrer tout le corps.

Commenter cet article